3.jpg

L’espaï

Vous voulez être tenu au courant de nos activités, envoyez-nous un mail à espai.asbl@gmail.com! En vous remerciant!

« Pratiquer la danse responsabilise l’enfant, le pousse à chercher l’harmonie avec les autres tout en développant sa personnalité. C’est rechercher la joie » Susan Alexander.

Créée en 2007, l’asbl l’espaï est gérée par une équipe de bénévoles.
Une toute petite structure, oui, mais très active!
Avec encore cette année des stages pour enfants de 4 à 12 ans (les MINUS pour les 4 à 6 ans et les Mouvements Colorés pour les 7 à 12 ans), les mercredissss, en collaboration avec les AAC de Bruxelles, ateliers hebodomadaires pour les enfants de 5 à 10 ans tous les mercredis après-midi! Et bien sûr le déjà très célèbre festival « Danse avec les Foules » qui en était à sa sixième édition en octobre 2017!

Ci-dessous un historique de l’asbl et les grandes lignes de notre pédagogie, bonne lecture!

« Peindre et élaborer une gestuelle personnelle se fondent dans la présence au geste et l’écoute de son médium »

Issue de la rencontre entre la plasticienne Géraldine Harckman, et la danseuse Céline Curvers, l’asbl l’espaï est créée en 2007 ; elle organise des ateliers de mouvement et d’arts plastiques pour les adultes et pour les enfants entre 4 et 12 ans; elle élabore des projets en milieu scolaire et réalise des projets « de création ». En 2009, Colline Etienne, danseuse et dessinatrice rejoint l’asbl.

Tant lors des stages que dans le cadre des animations scolaires (projets subsidiés par Anim’action-Cocof), l’asbl poursuit toujours les mêmes objectifs en s’appuyant sur sa propre pédagogie.

Les animatrices travaillent toujours ensemble, de façon à pouvoir établir des ponts entre les deux disciplines (la danse et les arts plastiques) qui sont complémentaires. Les enfants alternent entre des moments de danse et jeux dans l’espace, et des moments de dessin et de peinture. Après avoir dansé, les enfants acquièrent une meilleure concentration, une écoute plus attentive, une plus grande fluidité corporelle qui sont visibles au moment où ils commencent à peindre.

La méthodologie du travail est basée sur le développement moteur, la conscientisation de l’espace, la relation au groupe, la créativité et  l’imaginaire pour permettre à l’enfant d’explorer et de développer son langage corporel et pictural propre.

Nos objectifs

Plus l’enfant découvrira ses richesses intérieures, plus il pourra les extérioriser et les mettre en valeur, mieux, il se sentira au sein de la société. Nous voyons donc dans ce travail un double objectif: le développement personnel de l’enfant et son développement social.

Lors des ateliers, les enfants ont l’occasion de visionner des images de danse contemporaine et de peinture, avec comme objectif qu’ils puissent s’exprimer sur ce qu’ils voient ; qu’ils puissent lire, analyser, critiquer une œuvre d’art, afin de se forger une opinion personnelle. Nous espérons que cette matière pourra être suffisamment intégrée, afin qu’elle devienne aussi un outil de travail, dans le volet plus pratique de l’atelier.
Ensuite, lors des ateliers pratiques de mouvement, nous voulons qu’ils explorent de nouvelles potentialités de leur corps, et qu’ils arrivent, à l’intérieur d’un cadre donné, à trouver un langage corporel personnel.
Les enfants peuvent ainsi s’exprimer librement et se découvrir mutuellement tant par le mouvement, qu’autour d’une pratique concrète de dessin.

En peinture, nous abordons avec les enfants d’une part, la notion d’abstraction, pour qu’ils parviennent à créer par l’assemblage d’images, et donc de formes, une composition qui ait du sens. Et d’autre part, le dessin d’observation qui est également une bonne manière d’appréhender le monde et de comprendre les liens qu’il y a entre l’œil qui observe et la main qui trace, et de pouvoir se sentir libre face à la proposition donnée.
Regarder, cadrer, rétrécir, modifier les couleurs, … en fonction de ce que l’on regarde.

Régulièrement, à la fin des stages et des projets, nous créons une « petite forme » pour que les ateliers de recherche prennent tout leur sens et pour permettre aux participants de partager leurs créativité avec un « public ».

Notre pédagogie

Se poser des questions sans forcément apporter de réponses

En tant qu’animatrices, nous construisons nos ateliers en définissant des objectifs clairs, à l’intérieur d’un cadre structuré. Nous définissons des objectifs communs pour que la cohérence entre le travail du mouvement et des arts plastiques puisse exister. Nous aidons les enfants à développer leur propre perception des choses par l’observation et l’écoute. Nous modulons les ateliers en fonction des « propositions-réponses » des enfants, et enfin nous évaluons ensemble le déroulement des ateliers et les adaptons en vue d’améliorer les séances suivantes.

Enregistrer

Enregistrer